Attelage avec deux ânes

2/4/2010


Aujourd'hui  2 avril 2010 j'ai attelé mes deux ânes Lolitta et Léane en double pour la première fois ! C'est un rêve que je faisais depuis bien deux années maintenant...
La préparation des ânes a duré une petite demi-heure : nettoyage des sabots, brossage de la robe, des pattes, de la tête, afin qu'il n'y ai aucun élément qui puisse blesser l'animal. Ensuite il faut mettre le harnachement à une ânesse, puis l'équipement à la deuxième ânesse, jusqu'à là, il n'y a pas de problèmes, sauf à dire qu'il faillait étudier de la façon  de monter tout cette équipement de cuir, c'était tout de même la première fois que je faisais une telle opération !
Les livres t'explique beaucoup de choses, cependant le faire est un peu plus difficile... Ensuite il faut équiper les animaux de filets. Autant lolita se laisse faire, par contre pour Léane il faut plus de précautions, car elle n'aime pas (et c'est peu dire) qu'on lui touche les oreilles. Par conséquent, j'ai du démonter le filet pour lui passer la bride et le frontal, lanières de cuir que vous passer devant et derrière les oreilles.
Puis pour terminer l'ensemble du montage il faut ne pas oublier les rennes, c'est chose faite et nous voilà prêt pour partir !

 Avec l'aide de plusieurs équipiers : Laura, Opaline, Jordane et surtout Loïc qui m'a été d'un secours inestimable ! En effet pour quelqu'un  qui démarre pour la première fois une telle aventure, il est préférable d'être entouré de plusieurs personnes, afin d'encadrer les ânes, pour sécuriser le périmètre autour de la calèche et surtout pour intervenir en cas d'incident .

Avant de démarrer, quelques consignes ont été données à mes équipiers, afin de m'épauler dans cette opération un peu angoissante pour moi, mais je ne l'ai pas fait voir aux autres...

 Opaline et Laura détachent les deux ânesses, le démarrage en trombe ne s'est pas fait attendre Loïc qui se trouvait à mes côtés, a de suite rigolé et s'est réjouit de la situation dans laquelle cette première sortie se déroulait ( Loïc est un peu casse cou).

Pendant plus d'une centaine de mètres, les ânesses ont trotté sans s'arrêter : j'avais beau tirer sur les rennes, rien n'y faisait, elles avançaient sans prendre en compte le fait que je tirait sur les rennes de toutes mes forces ! J'ai tout de même réussi à les faire arrêter (ouf...)!
Après cette première expérience et après avoir repris mes esprits, j'ai décidé de repartir. Quelle ne fût pas ma surprise : elles démarrent à nouveau comme des furies pour se mettre à galoper cette fois : de suite j'ai dû me mettre debout pour tirer sur les rennes comme un malade pour les arrêter. Quelle aventure!!!!!!!!!!!!

Après ce galop magistral, j'ai attendu quelques dix minutes pour revenir à l'asinerie, retour qui s'est déroulé sans trop de problèmes.

Je vous raconterai la suite au prochain épisode...




lolitaet léane

Il y aura d'autres aventures de ce genre avec nos chères ânesses, avec la grande calèche qui est équipée du toit bâché.
Dans en avenir pas trop lointain je souhaiterais effectuer une promenade d'une journée avec quelques équipiers, afin de partir en toute sécurité.

Tags : attelage
Category : VIE DE L'ASINERIE | Write a comment | Print

Comments

loick jebli, le 12-04-2010 à 00:40:00 :

remerciment et proposition

merci  AIME pour cet inonubliable  aprem-midi  paser avec vous (quand  je dit  vous   c les anes qui tirre la caleche mai aussi ce qui son dessu ^^) il faudra refaire sa mai avec deux caleche ,(je me designe volontaire pour conduire une des deux hihi !! si AIME ve bien ),on pourrait aussi  partire en balade pendant une journer avec pick-nick  sa pourrait etre amusant AIME c a toi de voir , voila mes proposition quand au remerciment il son deja fait bizz ciao

| Contact author |