Article paru dans les DNA du 12/12/2012 l'animation était assurée par l'association des ânes du grand spiess

Added 12/12/2012

Schirmeck Tradition

 

L'association des ânes du grand spiess a assuré l'animation du St Nicolas . Lollita attelée à la  calèche est conduite par Christian et le costume est porté par Aimé. Plusieurs jeunes membres ( Emilie, Jessica et Laura) ont  conduit Léane pour le plus grand plaisir de enfants.

 

Saint Nicolas sous les flocons

 

Un petit tour dans les bras de saint Nicolas. Photos DNA

ST Nicolas Schirmeck 2012

 

Saint Nicolas était à Schirmeck, dimanche, tiré par un âne et couvert de flocons.

 

« BON, IL VIENT quand saint Nicolas » ? Près de ses parents, un gamin s’impatiente. Plus loin, deux autres ont enfilé les combinaisons de ski et dessinent des anges dans la neige avec leurs bras et leurs jambes, au beau milieu de la rue principale. La neige tombe dru et ils ne sont pas si nombreux que cela à avoir bravé les éléments.

Et puis, il arrive enfin, dans une carriole tirée par un âne et précédée de la fanfare de la Bruche. Les musiciens jouent avec le sourire, malgré les doigts gourds.

Les mouflets s’approchent, l’évêque de Myre les saluent, les prend sur ses genoux, sourit, pose pour les photos, chaleureux. Les enfants s’intéressent aussi à l’âne, qui a presque autant de succès que le saint.

Derrière, près d’une autre charrette tractée par un cheval, claudique le père Fouettard, il prend une grosse voix mais ne fait pas vraiment peur (mais un peu quand même).

La neige continue de tomber. Certains, dont saint Nicolas, se réfugient au salon du livre pour prendre un café. Dehors les enfants s’éloignent, les joues remplient de bonbons, façon hamster. Saint Nicolas est passé.

publié le 12/12/2012 à 05:00

 

Tags :
Category : PRESSE | Comments (0) | Write a comment |

Article paru dans les DNA le 07/12/2012

Added 7/12/2012

Muhlbach-sur-Bruche Paroles d’associations

Les ânes mènent à tout

 

dna du 07-12-2012

 

L’asinerie du Grand Spiess accueille un nombre croissant d’enfants. Photo DNA

L’asinerie du Grand Spiess mène un combat contre les préjugés sur les grandes oreilles : les ânes sont des bêtes qui méritent d’être connues !

Une belle initiative que cette association pas comme les autres, née de la passion et de l’amour des gens et des animaux. Une histoire peu banale a conduit Aimé Klein dans une aventure à laquelle il ne s’attendait pas. Aimé adore les ânes, et bien entendu, il n’y connaissait rien. Mais malgré tout, il en acheta deux en 2003, avec ses propres deniers, ainsi que des livres d’initiation et d’information sur cet étonnant animal, extrêmement intelligent.

La solitude, ç’âne existe pas !

Grégaire aussi. « S’il n’obéit pas, c’est aussi souvent parce qu’il est seul. Lorsqu’il est avec des congénères, ça va beaucoup mieux ! ».

Pas évident pour ce novice de se lancer, mais rien ne l’a arrêté. Un an plus tard, l’achat d’un terrain a suivi. Et avec le soutien de son épouse, Aimé se familiarise avec ses « drôles » de pensionnaires et décide de partager sa passion avec les autres. Cinq ans plus tard, l’association est créée, avec deux ânes supplémentaires et d’autres compères. Au début, l’équipe a organisé des mercredis récréatifs pour les enfants et pour les handicapés. Les ânes ont un rôle pédagogique important, car ils sont à l’écoute de l’humain, et ils devinent leurs pensées.

« Nous emmenons parfois en promenade des personnes avec des handicaps très lourds. Il faut voir leurs yeux briller lorsqu’ils sont partis sur le chemin. Ils s’expriment, s’ouvrent au milieu extérieur et communiquent avec lui. C’est merveilleux » s’exclame le bénévole passionné.

Sauvegarder les races

Aujourd’hui, avec 33 membres de 10 à 72 ans et 11 ânes, le programme de l’année est bien rempli : les écoles, enfants et adultes pour des promenades avec ou sans calèches, avec ou sans repas, des animations et une ambiance conviviale, nourrir et soigner les vedettes du lieu. La Saint-Nicolas actuellement fêtée un peu partout est aussi l’occasion pour l’asinerie de s’exporter dans la vallée et de parler de son activité avec le public. « Sauvegarder les races (Noir du Berry, Poitou, Cotentin, Normand, commun), faire de la reproduction. Mais surtout, promouvoir l’âne auprès du grand public, c’est le rapprocher de la nature. Rencontrer des gens de tous horizons, créer des liens, et faire connaître l’association » sont au cœur des projets d’Aimé Klein et des membres de l’asinerie. En étude aussi, la possibilité de rayonner toujours plus loin, avec du nouveau matériel, de transport notamment, et faire découvrir les ânes aux plus jeunes, entre autres.

Contacts : Aimé Klein, 13 rue de Grendelbruch 67130 Muhlbach-sur-Bruche,  06 22 02 51 66, adagrandspiess@laposte.net

http://anesdugrandspiess.bloguez.com

 

Tags :
Category : PRESSE | Comments (0) | Write a comment |

Article paru dan les DNA le 04 septembre 2012

Added 31/10/2012

art DNA du 04-09-2012

 

Ce mercredi, l’association des Ânes du Grand Spiess fait aussi sa rentrée, avec une découverte de l’asinerie et une chasse aux pépites d’or pour les enfants. Prix : 7 € avec le goûter. Accueil des enfants vers 14 h 30, puis découverte de l’ensemble du troupeau d’ânes (11 équidés au total), ainsi que des poules et oies. Les visiteurs seront invités à préparer les ânes, à les panser, à monter les selles et atteler les bêtes aux calèches. La promenade durera environ une heure, car les enfants devront trouver les pépites d’or cachées dans les champs. Au retour, un goûter avec des crêpes sera concocté par Jeannine.

 

 

Tags :
Category : PRESSE | Comments (0) | Write a comment |

Article dans les DNA du 28/02/2009

Added 28/2/2009

 

Une conteuse à l'asinerie

Mercredi, l'association de l'asinerie du Grand Spiess avait organisé un après-midi récréatif dans son petit bungalow, entre Russ et Muhlbach, auquel ont participé une quinzaine d'enfants. Un beau soleil a rendu encore plus agréable la balade avec les ânes, l'association étant maintenant équipée d'une calèche et d'un sulky.

 Au retour, les parents ont été regroupés dans un coin avec distribution de café et autorisation de bavarder, tandis que dans le même temps, les enfants réunis dans le bungalow pouvaient goûter paisiblement à l'histoire, d'âne naturellement, que leur contait Marie-Pierre.
 Il fait bon et il y a toujours quelque chose à grignoter avec un chocolat chaud, un livre à feuilleter dans la nouvelle petite bibliothèque (sur les ânes) rassemblée par Aimé Klein et son équipe de bénévoles. Ainsi passent les mercredis après-midi, rythmés par les appels de Sam, qui n'aime pas rester seul dans son enclos au retour des promenades.
 L'asinerie du Grand Spiess, actuellement forte de 43 membres, réunira son comité à la mi-mars, quelques décisions devant être prises, avec en particulier l'éventuelle acquisition d'un dixième âne.
 Toutefois, l'association est un peu victime de son succès et elle aimerait bien pouvoir disposer de quelques bras supplémentaires, car une dizaine d'ânes, cela fait pas mal de fourches de litière à évacuer. Avis aux amateurs !

conteuse à l'asinerie le 25/02/2009

Tags :
Category : PRESSE | Comments (0) | Write a comment |

EPICERIE SOCIALE DE WISCHES

Added 1/1/2009

DNA DU 31/12/2008

Chaleur à l'épicerie


Moment de joie avec le père Noël et l'anesse Grisette. (Photo DNA)

Vers la tombée de la nuit, le père Noël est venu avec l'ânesseGrisette (du Grand Spiess de Muhlbach-sur-Bruche) distribuer descadeaux aux enfants à l'épicerie sociale située derrière l'église deWisches.

 Le père Noël avait fort à faire et était assisté dans la distribution des cadeaux par Hélène Weber, responsable de l'épicerie. L'association Point d'appui soutient cette épicerie qui est ouverte trois vendredis après-midi par mois.
 « Déjàun afflux d'une soixantaine de personnes dès l'ouverture pour cedernier vendredi avant Noël, toutes recommandées par l'assistancesociale et qui peuvent bénéficier de produits alimentaires de premièrenécessité à prix réduit, environ 10% de la valeur » a précisé PierreKuntzmann, président de l'association, « Une cinquantaine de familles,soit plus de 150 personnes, sont actuellement concernées ». Pour HélèneWeber « l'objectif n'est pas seulement d'assurer la distribution dedenrées, mais aussi d'éduquer les familles à mieux gérer leur budgetalimentaire en vue d'éviter les erreurs et les gaspillages fréquents ».Un atelier de cuisine éducative est ouvert chaque mardi matin etpropose des recettes simples, peu onéreuses, pour permettre de réaliserune alimentation plus équilibrée.
 A l'issue de la distribution descadeaux de Noël, les plus petits ont pu choisir une peluche en prime etsont repartis ravis et comblés.
 Contact : épicerie sociale Point d'appui, 15, Grand'rue à Wisches, Tél: 03 88 47 06 60.

Tags :
Category : PRESSE | Comments (0) | Write a comment |

| Contact author |